Installateur de l'éthylotest anti-démarrage (EAD)

 

Le décret du 17 septembre 2018 relatif à la sécurité routière met en œuvre les mesures décidées lors du comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018 destinées à lutter contre l’insécurité routière dont celle visant à favoriser l’usage de l’éthylotest anti-démarrage afin de mieux lutter contre la conduite sous l’influence de l’alcool : la pose d'éthylotest anti-démarrage (EAD) sur décision préfectorale en cas d'alcoolémie supérieure à 0,8 g/l.

Ainsi l’auteur du délit doit faire équiper son véhicule d’un EAD, à sa charge et auprès d’un professionnel agréé.

Les professionnels chargés d’installer ces équipements sur les véhicules non équipés par construction sont agréés, par le préfet du département du siège de leur activité pour une période de cinq ans.