Fortes chaleurs - Canicule : les recommandations

 
 
Fortes chaleurs - Canicule : les recommandations

Comment se préserver en cas de fortes chaleurs ou de canicule ?

Les épisodes de fortes chaleurs et de canicule peuvent être dangereux pour la santé, surtout chez les personnes les plus à risque.

S’informer en temps réel :

Pour une information en temps réel de la situation météorologique, vous pouvez consulter la carte de vigilance de Météo-France qui est mise à jour quotidiennement :

vigilance.meteofrance.fr/fr

Il y a danger pour la santé lorsqu’il fait très chaud, que la température ne descend pas ou très peu la nuit, pendant plus de 3 jours.

En période de fortes chaleurs ou de canicule les personnes âgées et les enfants en bas âge sont les plus vulnérables. Toutefois, la vigilance de tous est conseillée.
Les adultes et notamment les personnes travaillant en extérieur, sont également concernés par les risques liés à la déshydratation. Ils doivent boire abondamment de l’eau ou des boissons non alcoolisées et rester le moins possible exposés à la chaleur. Il convient également d’éviter les efforts physiques intenses et de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.

En cas de malaise appelez le Samu avec le 15

Consultez les recommandations à suivre en cas de fortes chaleurs sur le site Internet du Ministère des affaires sociales et de la santé  .

Si vous souhaitez être recensé(e) par votre commune, contactez votre mairie.

Les gestes à adopter par tous pour se protéger des fortes chaleurs

  • Buvez régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour ;
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes (11-21 heures en cas de canicule) ;
  • Préférez les activités sans efforts aux heures les plus chaudes ;
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s'il fait plus frais) ;
  • Si votre logement ne peut pas rester frais, passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée, salle rafraîchie…) ;
  • Ne buvez pas d’alcool ;
  • Mangez en quantité suffisante des plats légers et riches en eaux (fruits et légumes) ;
  • Prenez régulièrement des nouvelles de vos proches, surtout les plus fragiles ;
  • Ne laissez jamais un enfant ou un animal seuls dans une voiture ;

Risques liés à la chaleur : reconnaître les signes d’alerte (crampes, fatigue inhabituelle, nausées, vomissements, maux de tête…) et agir en conséquence

Si vous avez des bouffées de sueur en buvant un verre d’eau, si vous n’avez pas uriné depuis plus de 5 heures ou si vos urines sont foncées : buvez immédiatement même si vous n’avez pas soif.
Si vous avez des crampes, des maux de tête, des nausées ou une fatigue inhabituelle, mettez-vous dans un lieu frais, buvez, arrêtez toutes activités physiques, aspergez-vous d’eau et ventilez-vous.

Dans tous les cas, appelez un médecin si les symptômes s’aggravent ou persistent plus d’une heure.

IMPORTANT : En cas d’urgence, appelez le 15 immédiatement.

> CANICULE, FORTES CHALEURS-adoptez les bons réflexes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,79 Mb

Chaleur et enfants

La chaleur expose les nourrissons et les enfants au coup de chaleur. Ils s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau et rester le moins possible exposés à la chaleur. Les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil ni être laissés seuls dans un véhicule.

Quels sont les signes qui doivent alarmer chez les enfants ?
• signes du coup de chaleur tels que fièvre, pâleur, somnolence ou agitation inhabituelle, soif intense avec perte de poids.

Que faire ?
• placez l’enfant dans une pièce fraîche, donnez-lui immédiatement et régulièrement à boire ;
• faites baisser la fièvre par un bain, un à deux degrés au-dessous de la température corporelle

En cas de troubles de la conscience, de refus ou d’impossibilité de boire, de coloration anormale de la peau, de fièvre supérieure à 40°C, appelez sans tarder le Samu en composant le 15.

Enfants asthmatiques
• signalez votre enfant aux responsables des structures qui l’accueillent (école, club sportif, de loisirs, de vacances) ;
• en milieu scolaire, l’enfant asthmatique peut bénéficier d’un projet d’accueil individualisé.

Chaleur et personnes âgées

HypoNa_InfoG2_24_05_2019 new

Certaines personnes âgées peuvent ne pas avoir conscience de la perception de la soif. Il est donc important que les personnes fragiles, en particulier celles ne résidant pas en établissement (notamment les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes handicapées ou malades à domicile, les personnes dépendantes ou en situation de précarité) doivent :

  •  boire régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  •  se rafraichir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ;
  •  penser à donner régulièrement de leurs nouvelles à leurs proches et dès que nécessaire et oser demander de l’aide ;
  •  éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  •  maintenir leur logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit s’il fait plus frais). Dans les établissements pour personnes âgées ou handicapées, l’activation, dans les départements concernés, du plan bleu permettra aux résidents de séjourner plusieurs heures par jour dans des pièces rafraichies ;
  • passer si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché…).

Si la personne mange peu ou moins que d’habitude, la diminution des apports hydriques d’origine alimentaire doit être compensée par une hydratation supérieure. De plus, l’élévation de la température corporelle doit s’accompagner d’une augmentation conjointe de l’hydratation : par exemple, il faut consommer 0,5 l d’eau supplémentaire par jour si sa température passe de 37 à 38 °C.

Si vous êtes une personne isolée, pensez à vous inscrire sur le registre communal mis en place par votre mairie. Ce registre permet de localiser les personnes isolées pouvant être en difficulté, notamment en cas de canicule, afin de leur proposer une aide adaptée si nécessaire.

Il est rappelé l’importance de la solidarité de tous vis-à-vis de ces personnes fragiles pour prévenir les conséquences sanitaires de cette vague de fortes chaleurs.

 Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée.
• grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.
• Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
• Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
• Crampes musculaires.
• Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
• Agitation nocturne inhabituelle.

 En cas de malaise appelez le Samu avec le 15. Pour plus d’informations appelez le 0 800 06 66 66, l’appel est gratuit.

  • anticiper l’arrivée d’une canicule
  • définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local pour limiter les effets sanitaires de celle-ci
  • adapter les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations à risque.

Chaleur et manifestations sportives

> manifestations sportives - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,00 Mb

Chaleur et départ en vacances

En  période de forte chaleur et de grands départs en vacances, la Sécurité Routière vous donne quelques conseils pour prendre la route plus sereinement.

 Avant de partir

• Pensez à prendre de l’eau en quantité suffisante pour pallier l’éventualité de bouchons importants.
• Emportez un brumisateur.
• Équipez votre véhicule de pare-soleil ou de films solaires pour la lunette arrière et les vitres latérales arrières (ils protègent du soleil, réduisent la luminosité et la température à l’intérieur de l’habitacle).
• Vérifiez l’état de votre véhicule et les niveaux avant le départ car le véhicule peut lui aussi souffrir de ces fortes chaleurs qui favorisent la surchauffe du moteur.

 Le départ

• Autant que possible, décalez votre voyage en dehors des heures les plus chaudes (notamment entre 12h et 16h). Consultez régulièrement les informations mises à jour par Météo France sur www.meteofrance.com/accueil
• Évitez les heures de pointe afin d’éviter de longues heures d’attente dans les bouchons. Pour vous informer de l’état du trafic, consultez le site : www.bison-fute.gouv.fr
• Optez pour des vêtements amples et légers. Préférez le coton qui laisse passer l’air et absorbe la transpiration

Sur le trajet
• Hydratez-vous régulièrement avec de l’eau, sans attendre d’avoir soif. Évitez sodas et autres boissons sucrées.
• Utilisez la climatisation de votre véhicule. Lorsque le véhicule n’est pas équipé, ouvrez les fenêtres pour ventiler l’habitacle. Rafraîchissez-vous régulièrement avec un brumisateur.
• La chaleur fatigue toujours. Multipliez les arrêts, en stationnant si possible à l’ombre afin d’éviter une augmentation de la température dans le véhicule. Ne restez pas exposé au soleil pendant la pause, profitez-en pour vous dégourdir les jambes ou faire une petite sieste à l’ombre.
• Soyez très attentif aux passagers les plus vulnérables (enfants, personnes âgées) et ne laissez personne dans le véhicule à l’arrêt pour éviter insolation et déshydratation.

Les nourrissons, les enfants et les animaux ne doivent jamais être laissés en plein soleil ni être laissés seuls dans un véhicule, même quelques minutes.

 En cas de malaise appelez le Samu avec le 15. Pour plus d’informations appelez le 0 800 06 66 66, l’appel est gratuit.

Pour plus d'infos :