Lancement de l'Instance Départementale Emploi, Formation et Orientation Professionnelles (IDEFOP)

 
 
Lancement de l'Instance Départementale Emploi, Formation et Orientation Professionnelles (IDEFOP)

Jean-Marie Girier, Préfet du Territoire de Belfort et Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté ont co-présidé, ce mercredi 26 mai, la réunion de lancement de l’instance départementale de l’emploi de la formation et de l’orientation professionnelle (IDEFOP).

Nouvelle instance issue du comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP), copilotée par l’État et la Région, l’IDEFOP a pour objectif de renforcer la coordination des différents acteurs mobilisés sur les questions d’emploi, de formation professionnelle et de parcours d’orientation, pour proposer, à partir d’une vision de territoire partagée, des solutions adaptées aux besoins du département.

Réunissant les services de l’État, de la Région, les élus, les chambres consulaires, les structures d’accompagnement vers l’emploi, les centres de formation, les SIAE, les représentants de branches professionnelles, d’organisations syndicales et patronales et les entreprises inclusives, cette instance aura vocation à se réunir a minima 2 fois par an.

Parmi les sujets abordés lors de cette première réunion :

  • la situation de l’emploi,
  • la présentation des diagnostics territoriaux réalisés suite à la crise par la Région de septembre 2020 à janvier 2021 sur le bassin d’emploi de l’Aire Urbaine,
  • le bilan de la formation des demandeurs d’emploi en 2020 et les perspectives 2021 avec la mobilisation du pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) lequel sera abondé en 2021, dans le cadre du plan France Relance, de plus de 29 M€ pour accompagner la création de plus de 4300 de formation destinés prioritairement aux jeunes de 16 à 30 ans.
  • Un point d’étape sur la mise en œuvre de la nouvelle compétence confiée à la Région relative à la découverte des métiers et à la connaissance des formations qui y conduisent ; compétence qu’elle développe auprès des jeunes (collégiens, lycéens, étudiants, apprentis) en lien avec les actions mises en œuvre par les services de l’État.
  • le bilan 2020 de l’insertion par l’activité économique et de la lutte contre la pauvreté et les nouveaux projets à venir comme le lancement du projet de sas d’insertion porté par un consortium de 6 structures d’insertion par l’activité économique
  • le déploiement du plan #1jeune#1solution qui a d’ores et déjà permis la signature de 1457 contrats au titre des différents dispositifs (aides à l’embauche, aide au recrutement en alternance, emplois francs, garantie jeune, PEC, CIE…)
  • la présentation de la plate-forme de transition collective mise en place dans le cadre de France Relance qui offre aux entreprises l’opportunité d’entrer en contact avec d’autres entreprises de leur territoire qui recrutent afin d’accompagner leurs salariés volontaires dans un parcours de reconversion et qui offre aux salariés concernés par un emploi dont l’avenir est incertain, la possibilité de se reconvertir, de manière sereine et sécurisée, vers un des métiers porteurs de leur bassin de vie.

Alors que l’épidémie de COVID19 fragilise toujours notre économie, l’État - à travers le déploiement du plan France Relance - et la Région – avec le Pacte d’Accélération de l’Investissement Régional - et l’ensemble des acteurs socio-économiques du département, se mobilisent pleinement pour contrer les effets de la crise sanitaire sur notre tissu économique local, en particulier dans les domaines de l’accès à l’emploi et de la formation  :

  • Garantir à chaque jeune une solution (un emploi, une mission, une formation) en facilitant leur entrée dans la vie professionnelle, en les orientant vers les secteurs et les métiers d’avenir et en construisant des parcours d’insertion sur mesure ;
  • préserver l’emploi en formant les salariés, investir dans les compétences pour aider les salariés à se reconvertir vers les métiers porteurs et pour orienter les demandeurs d’emploi, notamment les jeunes, vers les formations d’avenir ;
  • soutenir et développer l’inclusion avec pour objectif d’apporter un soutien particulier aux personnes éloignées de l’emploi en apportant des solutions adaptées à leurs besoins ;