Peste porcine africaine (PPA) : agir pour prévenir

 
 
Peste porcine africaine (PPA) : agir pour prévenir

Appel à la vigilance au regard de la peste porcine africaine

La France est indemne de la peste porcine africaine (PPA) mais la dynamique de déplacement du virus en Europe fait peser une menace permanente sur les populations de sangliers et de porcs de l’Hexagone. La maladie est installée depuis 2014 dans la faune sauvage en Europe de l’Est et est régulièrement détectée dans des élevages de porcs. La PPA a atteint la faune sauvage en Belgique en 2018, près de la frontière avec la France. La Belgique a retrouvé son statut indemne en novembre 2020. C’est maintenant l’Allemagne où la maladie a été identifiée chez des sangliers sauvages dans l’Est en septembre 2020 qui suscite la vigilance. Trois foyers en élevages de porcs ont en effet été détectés mi-juillet 2021 près de la frontière polonaise et un foyer de peste porcine africaine (PPA) a été confirmé le 25 mai dans un élevage de porcins plein air situé à proximité de la frontière française, dans une commune est située à 6 km de la frontière française de l’autre côté du Rhin.

Pour les porcs et les sangliers, la PPA peut se transmettre par les animaux infectés, les matériels, les véhicules et les personnes ayant été en contact avec des animaux infectés. Elle peut également se transmettre par les viandes et charcuteries issues d’animaux infectés qui peuvent être consommées via les restes alimentaires par des sangliers ou des porcs domestiques. Il n’existe, à ce jour, aucun vaccin ni traitement contre le virus.

Cette maladie virale, non transmissible et sans danger pour l’Homme, est mortelle pour les porcs et les sangliers avec de graves conséquences pour la santé des animaux et l’économie de la filière porcine. Afin de protéger le territoire français, le ministère français de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire (MASA) annonce le renforcement de la surveillance sanitaire sur la faune sauvage et appelle au strict respect des mesures de biosécurité par les professionnels de la filière porcine, les acteurs des territoires et les voyageurs.

Les services de l’État sont pleinement mobilisés pour surveiller toute alerte et accompagner les professionnels. Les mesures prévues dans le cadre du Plan de prévention de la PPA élaboré en février 2022 sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation sont mises en œuvre immédiatement, en particulier :

  • Le renforcement de la surveillance en faune sauvage ;
  • Le recensement de l’intégralité des détenteurs de porcs et de sangliers notamment les exploitations et les élevages ;
  • L’évaluation et l’appui aux mesures de biosécurité en élevage .

Le MASA rappelle l’importance de la mise en œuvre des mesures de biosécurité les plus strictes à la fois en élevage et dans les moyens de transports, notamment ceux en provenance de la nouvelle zone de foyer allemand. Les animaux et les aliments ne doivent avoir aucun contact avec la faune sauvage. Les règles de traçabilité doivent être strictement respectées.

Pour éviter l’introduction de la PPA, les recommandations à suivre pour tous !

Éleveurs protégez vos animaux : La peste porcine africaine tue les porcs

  • Déclarez immédiatement tout cas suspect (vivant ou mort) à votre vétérinaire sanitaire : perte d’appétit, fièvre (+ de 40 °C), abattement, rougeurs sur la peau notamment sur les oreilles et l’abdomen ou mortalité anormale ;
  • Respectez les précautions sanitaires dans votre ferme ;
  • Ne nourrissez pas vos porcs avec des résidus non traités ou des déchets de cuisine ;
  • Évitez tout contact direct ou indirect avec les sangliers sauvages.

Tout détenteur de porc ou de sanglier (à titre professionnel, de consommation familiale ou d’animal de compagnie) doit déclarer et identifier ses animaux. La déclaration est obligatoire sur l’ensemble du territoire français dès le premier porc ou sanglier détenu. Pour le Territoire de Belfort, la déclaration se fait au près de l’Établissement De l’Élevage de Franche-Comté (EDE FC ; Tel : 03.81.82.67.00, mail : contact@edefc.fr , adresse : 1B rue des entreprises - BP 65 25410 VELESMES-ESSARTS).

Voyageurs ne propagez pas la maladie : la peste porcine africaine tue les porcs et les sangliers

Éviter tout contact avec des porcs lorsque vous êtes dans un pays à risque.

Lors de votre retour ou de votre arrivée d’un pays infecté :

  • pendant 48 h, éviter de vous rendre dans une exploitation porcine ;
  • après ce délai, nettoyez soigneusement vos vêtements et vos chaussures avant d’approcher des porcins ;
  • éviter de ramener de la viande et/ou des produits à base de porcs ou de sangliers.

Si cette dernière recommandation n’est pas respectée, vous devez éviter :

  • d’utiliser vos déchets pour nourrir des porcins ;
  • de jeter les restes de vos produits dans la nature ;
  • de composter ces produits.

Chasseurs soyez vigilants : la peste porcine africaine tue les porcs et les sangliers

Les recommandations à suivre pour tous vous concernent, avec en plus des mesures spécifiques à respecter :

  • Signalez rapidement tout sanglier mort ou malade au réseau SAGIR ;
  • Séparez votre activité de chasse de celle de l’élevage ;
  • Après la chasse, il est recommandé devous laver les mains avec de l’eau et du savon et nettoyer et désinfecter vos bottes, le matériel et les véhicules utilisés (y compris les roues et l’intérieur du véhicule) ;
  • À votre retour de chasse à l’étranger, il vous est demandé d’éviter de ramener des trophées de chasse en France et d’importer des sangliers des pays infectés.

Soyons vigilants !

Maintenir notre pays indemne de la maladie est primordial : l’apparition du virus en France entraînerait la fermeture totale ou partielle des marchés à l’export pour les porcs ou les produits porcins français.

> Retrouvez tous les supports de la campagne : https://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-le-kit-de-communication

> Propriétaire de cochons sans activité commerciale - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,27 Mb

> PPA_biosecurite - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> ppa_plan-action_2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,98 Mb