Passage en alerte de niveau 3 : Crise

 
 
Passage en alerte de niveau 3 : Crise

Ce mercredi 10 août un comité de ressources en eau s’est tenu en préfecture en présence des services de l’État compétents, des collectivités territoriales concernées, des acteurs économiques et associatifs et sous présidence de M. le préfet du Territoire de Belfort.

L’état de la situation et les prévisions de tendances ont été partagés mettant en évidence un déficit pluviométrique d’environ 2 mois et demi dans le département.

La situation actuelle présente un caractère inédit du fait du déficit de pluviométrie, de l’intensité de la sécheresse des sols et de la précocité dans l’année du passage en niveau de crise.

En effet, malgré, le passage en alerte le 3 juin et en alerte renforcée le 19 juillet dernier, les observations sur le niveau des écoulements des cours d’eau confirment la baisse des débits amorcée depuis plusieurs semaines, le premier assec ayant été constaté sur un tronçon de la Savoureuse dès le 17 juin. A cela s’ajoute, une sécheresse des sols à un niveau historiquement bas depuis la mi-mars ainsi qu’une forte dégradation de l’état écologique des cours d’eau (mortalité piscicole, réduction de la section mouillée, réchauffement excessif, envahissement d’algues,…). Les prévisions météorologiques laissent entrevoir une possible aggravation de la situation dans les prochains jours (fortes chaleurs) et pas d’amélioration à court terme.

Dans ce contexte et sur les recommandations du comité « ressource en eau » réuni ce jour, le Préfet a décidé du passage en niveau de « crise », qui conduit à une restriction de l’usage de l’eau aux seuls usages strictement prioritaires et indispensables. Sont ainsi notamment interdits les arrosages d’espaces verts, de jardins potagers ou de terrains de sport, sauf pour certaines activités, les lavages de véhicule, de bâtiments ou de voirie, les vidanges de piscines privées ou publiques. Des dérogations très limitées en nombre peuvent être accordées après instruction des services de l’État notamment en cas d’impératif sanitaire.

> Tableau des mesures de restriction des usages de l'eau (Niveau Crise) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,27 Mb

L’usage de l’eau dans le cadre d’activités agricoles et industrielles fera l’objet de restrictions spécifiques. Il est rappelé que ces restrictions visent à garantir l’alimentation en eau potable de la population sur toute la durée de la crise et
constituent donc des mesures indispensables. Des contrôles pour le respect de ces mesures de restriction des usages de l’eau seront intensifiés et des sanctions pourront être prises (contravention de 5e classe).

Au- delà, il revient à chaque citoyen et chaque acteur d’adapter son comportement à la gravité de la situation. Dans cette période exceptionnelle, M. le préfet appelle l’ensemble des usagers de l’eau à un comportement citoyen et responsable en réduisant les utilisations de l’eau qui ne sont pas indispensables.

Une plaquette de communication, rappelant les principales mesures de restriction, a par ailleurs été diffusé aux différents acteurs de la gestion de l’eau, ainsi qu’aux maires du département qui ont été invités à veiller, conjointement avec les services de l’État, à la bonne application de cet arrêté.

Pour en savoir plus :

 

> 20220809_CP_comité ressource en eau passage en crise v2 (diffusion) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,89 Mb

> 2022-08-10_Arrêté restriction eau 90_crise-1 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,41 Mb