New Deal : réduire la fracture numérique des territoires et généraliser la 4 G

 
 
New Deal : réduire la fracture numérique des territoires et généraliser la 4 G

Le New Deal Mobile (Dispositif de couverture ciblée)

La réduction de la fracture numérique territoriale est une des principales priorités du Gouvernement en matière de numérique. La crise sanitaire, avec le développement du télétravail, a renforcé encore la nécessité de l'accès de tous au numérique.

Le New Deal Mobile qui vise à généraliser la couverture mobile de qualité pour tous les français s'inscrit dans le cadre de cette priorité. Pour accélérer les déploiements dans les zones peu denses, les zones blanches ou grises, l'Etat a, en 2018, conclu avec les opérateurs un accord historique au titre duquel chaque opérateur a l’obligation d’installer 5000 nouveaux sites mobiles.

Les sites sont identifiés en concertation avec les collectivités locales, au sein d’équipes-projets départementales associant le Conseil départemental, l'Association des Maires, les services de l'Etat et les opérateurs de téléphonie mobile.

Dans le Territoire de Belfort, le travail collaboratif de priorisation mené par l'équipe projet départementale de téléphonie a permis, depuis 2018, d'identifier 15 sites à équiper au titre du plan New Deal Mobile :
• Ballon d'Alsace (Lepuix)
• Villars-le-Sec
• Courcelles
• Suarce
• Boron/Joncherey
• Andelnans (Hameau de Froideval)
• Eloie
• Bourogne
• Bretagne
• Chavannes-les-Grands/Florimont
• Vezelois
• Croix
• Urcerey
• Froidefontaine
• Lebetain


Sur ces 15 sites, 9 ont été mis en service :
• Ballon d'Alsace (Lepuix)
• Villars-le-Sec
• Courcelles
• Suarce
• Boron/Joncherey
• Andelnans (Hameau de Froideval)
• Eloie
• Bourogne
• Chavannes-les-Grands/Florimont

Ce sont autant de communes qui, grâce au déploiement d'un nouveau pylône, sont sorties de l'isolement et qui bénéficient aujourd'hui d'une couverture mobile de qualité.
Les autres sites sont en cours de déploiement ou en attente de priorisation par un arrêté ministériel.

L'implantation des pylônes dans le cadre du New Deal est financée par les opérateurs. Cependant, en contrepartie de l'obligation imposer aux opérateurs d'équiper les zones mal couvertes, l'Etat a renoncé à la perception des redevances qu'ils doivent acquitter pour l'utilisation des fréquences mobiles.

Lundi 23 janvier 2023, Monsieur Raphaël SODINI, préfet du Territoire de Belfort, et Monsieur Florian BOUQUET, président du conseil départemental, se sont rendus sur le site de l'antenne relais de Lepuix (Ballon d'Alsace), afin de faire un point de situation et d'échanger avec les opérateurs et les élus locaux sur les enjeux du déploiement de ces antennes dans notre territoire.

Pour en savoir plus