Vigilance Orange aux orages violents

12 demandeurs d'asile relocalisés dans le Territoire de Belfort

 
 

12 demandeurs d’asile, en provenance d’Italie, vont être relocalisés dans le Territoire de Belfort, lors d’une opération de solidarité organisée ce 25 juillet avec le concours de l’OFII (Office Français de l'Immigration et de l'Intégration).
La France s’est engagée aux termes de décisions prises par le Conseil de l’Union européenne en 2015, suite à la crise migratoire, à accueillir des demandeurs d’asile situés dans les pays européens de première entrée (Italie et Grèce).

C’est dans ce cadre que huit personnes isolées et deux mères avec leur enfant, soit quatre ressortissants soudanais, deux érythréens, deux maliens, deux guinéens, un togolais et un ivoirien, seront accueillis dans les Centres d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) de Belfort et de Delle à compter du 25 août 2022.

Ils seront ainsi hébergés durant toute la durée de l’étude de leur dossier de demande de statut de réfugié. Cet accueil prévoit leur hébergement, ainsi qu’un suivi administratif (accompagnement de la procédure de demande d’asile), un suivi social (accès aux soins, scolarisation des enfants, etc.) et une aide financière alimentaire.

Le principe de relocalisation

Suite à la “crise des réfugiés” de 2015, les Etats européens ont adopté des décisions visant à aider les États membres situés en première ligne. La relocalisation consiste ainsi en un transfert de demandeur d’asile entre des états
membres de l’Union européenne. Elle est organisée lorsqu’un ou plusieurs pays de l’union européenne font face à une arrivée tellement importante de migrants qu’ils ne peuvent pas les accueillir convenablement.

Fondée sur le principe de solidarité, la France fait partie des pays européens qui ont accueilli une partie des migrants arrivés dans les pays déjà sous pression migratoire, à savoir l’Italie, la Grèce et Malte.

Depuis 2016, plus de 9 000 personnes ont été relocalisées en France, dont près de 75 dans le Territoire de Belfort. Les services de l’État, en lien avec l’OFII et les associations, mettent tout en œuvre pour assurer les meilleures conditions d’accueil et d’insertion des réfugiés. Ils participent ainsi à la solidarité européenne, dans la droite ligne des valeurs républicaines qui nous rassemblent.

L’OFII en Italie

Un agent de l’OFII, Officier de Liaison en poste à Rome, effectue le lien avec les autorités locales françaises, la Représentation en Italie de la Commission européenne, l’Agence de l’Union Européenne pour l’asile et l’Organisation internationale pour les migrations. L’objectif de cette coordination est d’organiser le transfert de personnes relocalisées en France dans de bonnes conditions juridiques et matérielles.