Communiqué de presse - Information

Visite sur le chantier de rénovation du centre d'accueil des demandeurs d'asile à Delle

 
 

  

Renaud NURY, secrétaire général de la préfecture du Territoire de Belfort, et Sandrine LARCHER, maire de Delle, ont visité, vendredi 14 janvier 2022, le chantier de rénovation du centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) de Delle, géré par l’association ADOMA.

Ces travaux d’un coût de 1,4 M€, financés à hauteur de 730 000€ par l’Etat (50 %) visent à améliorer l’accueil des demandeurs d’asile qui étaient jusqu’à présent et temporairement pris en charge dans le cadre vieillissant de l’ancien foyer de jeunes travailleurs.Démarrés en novembre 2021, ils consistent principalement dans la rénovation énergétique du bâtiment (amélioration du confort et diminution des coûts de fonctionnements), dans l'humanisation des espaces de vie collective, notamment les cuisines collectives et les sanitaires, et dans la sécurisation du site. La municipalité de Delle a en outre confié à ses services techniques la mission d'améliorer le site et ses abords.

Le site des Pâquis offre une capacité d'accueil de 134 places : 64 places de CADA et 70 places d'hébergement d'urgence pour demandeurs d'asile, orientés par l'office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii). Il participe au dispositif d'accueil des demandeurs d'asile qui offre 244 places dans le Territoire de Belfort.

Ce chantier s'inscrit dans le cadre du schéma national d'accueil 2021-2023 des demandeurs d'asile et des réfugiés porté par le ministère de l'intérieur, qui repose sur deux piliers : mieux héberger et mieux accompagner, pour améliorer les conditions de vie des résidents, favoriser leur intégration et leur insertion sociale, culturelle et professionnelle, ainsi que l’accès aux droits et à la santé.

Ce déplacement a été l’occasion pour le sous-préfet de saluer le travail des équipes du foyer ADOMA et de l’ensemble des acteurs de la politique de l’asile, ainsi que la mobilisation de la municipalité de Delle, fidèle à la tradition d’accueil de ce territoire, qui rejoint celle de la France.

Chacun dans son rôle joue la partition de cet accueil humaniste, permettant à chaque demandeur d’asile de voir ses droits et sa situation pleinement pris en compte par l’office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et la Cour nationale du droit d’asile, et à chaque réfugié ou bénéficiaire de la protection internationale de se voir donner les moyens d’une intégration durable, profonde et solide dans notre pays.

A l’été 2022, le Territoire de Belfort expérimentera du reste le programme AGIR, destiné à favoriser l’insertion professionnelle, culturelle, linguistique et sociale des réfugiés.

> 202201114_CADA Delle - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,51 Mb