Fermeture de la capsule temporelle

 
 
Fermeture de la capsule temporelle

A n'ouvrir qu'en 2122 !

Dans le cadre du centenaire du Territoire de Belfort et de sa préfecture, Monsieur le préfet Raphaël SODINI, avec les agents de la préfecture et des services de l’Etat, ont procédé à la fermeture de leur capsule temporelle, à n’ouvrir qu’en 2122 !

Ils ont ainsi souhaité laisser à leurs successeurs, ainsi qu’aux générations futures, un certain nombre d’objets, qui sont autant de témoignages de notre époque et de nos pratiques administratives, informatiques, humaines…

Dans 100 ans, d’autres agents de la préfecture -ou d’une autre entité- Découvriront alors les objets qui définissaient nos pratiques, et pourront découvrir le sens du service public qui anime les fonctionnaires de l’État.

Amusement, peut être, face à un téléphone portable pourtant de dernière génération.

Curiosité, en lisant le journal l’Est républicain.

Gravité, face à ce flacon du vaccin anti-covid.

Banalité, en découvrant les arrêtés pris en 2022, et qui n’auront peut-être pas changés.

Émotion, devant les lettres et les photos qui ont été laissées.

Car si cette capsule a pour vocation de transmettre une trace, un héritage, de ce que furent les pratiques du service de l’État à une époque donnée, elle porte avant tout un visage humain, ou plutôt plusieurs visages qui en expriment toute la diversité, un témoignage au nom de la continuité du service public, non pas de manière anonyme, mais par les personnes qui le font vivre au quotidien.

LA CAPSULE TEMPORELLE – fiche technique

Cette capsule a été conçue sur mesure par l’UTBM, via son CRUNCH Lab, avec le soutien de l’entreprise MGR de Chaux.

Elle porte ainsi en elle non pas seulement la photographie d’une époque, par son contenu, mais elle est également une illustration du savoir-faire local de nos universités et de nos entreprises.

L’UTBM Innovation Crunch Lab s’est ainsi associé les compétences de la société MGR à Chaux ainsi que celles de différents services, formations et laboratoires de l’UTBM, pour en assurer la réalisation.

La capsule est constituée d’un corps en acier inoxydable réalisée par la société MGR par une opération de roulage et une soudure étanche sur toute la longueur de celle-ci.

Les deux extrémités ont été usinées au sein de l’école Sbarro de l’UTBM, essentiellement par tournage. L’une des deux extrémités est fixée au cylindre par serrage, l’autre au moyen d’un système de fermeture actionné par une poignée rotative. L’étanchéité est assurée par deux séries de joints à chaque extrémité et ainsi préserver les objets qui y seront déposés de la lumière ambiante et de l’humidité. Une plaque, réalisée par l’équipe ICB-PMDM est ensuite fixée par collage après roulage et gravure au laser.

Enfin, le support de l’ensemble est réalisé en découpe laser dans du Plexiglas par le Crunch Lab permettant de maintenir l’ensemble pendant la cérémonie mais également après, pendant son stockage.