Le service interministériel de défense et de protection civiles

 
 

“La sécurité civile a pour objet la prévention des risques de toute nature, l’information et l’alerte des populations ainsi que la protection des personnes, des biens et de l’environnement contre les accidents, les sinistres et les catastrophes par la préparation et la mise en œuvre de mesures et de moyens appropriés relevant de l’Etat, des collectivités territoriales et des autres personnes publiques ou privées.”

- Loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile – Article 1er

La mission essentielle du service interministériel de défense et de protection civiles (SIDPC) consiste ainsi à piloter, animer et coordonner l’action des différents partenaires concernés par les questions de sécurité civile.

Principales attributions :

  • élaboration de la planification ORSEC
  • établissements recevant du public (ERP) : visites de sécurité avec des sapeurs-pompiers spécialisés dans la prévention des risques d’incendie et de panique dans les ERP
  • élaboration et participation à des exercices de sécurité civile
  • demandes d’intervention du service de déminage de la sécurité civile (intervention sur colis suspect, destruction d’obus, de grenades, d’explosifs et de munitions)
  • accompagnement des communes dans leur travail d’élaboration des plans communaux de sauvegarde
  • mise en place des dispositifs de sécurité des grands rassemblements (festival de musique par exemple)

Les risques dans le Territoire de Belfort.

L’ensemble des risques auxquels la population du département peut être confrontée sont regroupés dans un document, le dossier départemental des risques majeurs  (DDRM).

Celui-ci comprend :

  • les risques naturels : le risque sismique, le risque inondations, le risque mouvement de terrain
  • les aléas climatiques : vents violents, fortes précipitations, neige, verglas, orages, grands froids, canicule
  • les risques technologiques : le risque industriel, le risque transport de matières dangereuses, le risque nucléaire
  • les risques domestiques (voir documents à télécharger librement: défenestration, piscines, monoxyde de carbone, risque en montagne)

L’organisation de la réponse de sécurité civile.

La planification ORSEC.

Pour faire face à ces différents risques, le service interministériel de défense et de protection civiles élabore différents plans regroupés sous l’appellation planification ORSEC qui comprend :

  • des dispositions générales qui comportent les "outils" communs à toutes les situations d’urgence (organisation du commandement, alerte des acteurs, information des populations, missions générales des services concernés)
  • des dispositions spécifiques à chaque risque répertorié dans le département (inondations, sites industriels SEVESO seuil haut, transports de matières dangereuses, canicule) et les mesures particulières à prendre pour y faire face.
Le plan communal de sauvegarde.

Le plan communal de sauvegarde (PCS) est élaboré par le maire. Il contient l’organisation retenue par chaque commune pour faire face aux risques auxquels elle est exposée. Ce document est obligatoire dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques naturels (PPRNPlan de prévention des risques naturels) prévisibles approuvé ou comprises dans le champ d’application d’un plan particulier d’intervention (PPIPlan particulier d'intervention).
Il est cependant fortement conseillé pour toutes les municipalités car la commune est un maillon essentiel de l’organisation générale de la sécurité civile.
En situation de crise, le PCS complète ainsi l’action de secours à personne et de lutte contre le sinistre dévolue aux services d’urgences (sapeurs-pompiers, SAMUService d'aide médicale urgente …).
Il organise les missions qui relèvent de la compétence de la commune :

  • l’alerte et l’information de la population
  • l’appui aux services de secours
  • l’assistance et le soutien aux populations (hébergement, ravitaillement)

Le dispositif de communication de crise

Depuis 2007, la préfecture du Territoire de Belfort a été récompensée d’un label de qualité (Qualipref) pour la mise en place d’un dispositif particulier de communication de crise.
 Celui-ci prévoit l’information et/ou l’alerte des maires et de la population dans un délai inférieur à une heure à partir du moment où une situation de crise est avérée.
 Il se traduit notamment par l’utilisation de l’automate d’alerte : une application informatique permettant de contacter, par téléphone, en moins d’une heure, l’ensemble des 102 maires du département ou leurs adjoints.
 La diffusion d’un communiqué de presse en direction des médias locaux et la mise en ligne d’informations sur le site internet de la Préfecture figurent également parmi les critères d’attribution de ce label de qualité.
 Grâce à un système d’astreinte, la Préfecture est en mesure de tenir cet engagement 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.
 En cas d’événement majeur, une cellule d’information du public peut être installée à la préfecture pour renseigner la population par téléphone.

Documents à télécharger librement (en cours de réalisation)

  • Le schéma départemental d'analyse et de couverture des risques (SDACR) comprend un document de synthèse, ainsi que trois tomes regroupant les éléments de diagnostic du service départemental d'incendie et de secours, l'analyse et la couverture des risques. Le document est consultable ici.
  • les risques domestiques (le risque incendie, la baignade, le monoxyde de carbone, le monoxyde de carbone dans les lieux de culte, Protégez votre enfant des accidents domestiques
  • sécurité et accessibilité dans les établissements recevant du public : guide à l’usage des maires (mise en ligne prochainement)

Informations utiles.

  • Protection des populations - L'information sur les risques : Catastrophes naturelles ou accidents technologiques, les risques majeurs sont, par nature, rares mais très graves. Aussi, convient-il de les identifier pour bien les connaître et mieux s'en prémunir. Informer et sensibiliser la population sur l'existence de certains risques, lui indiquer la conduite à tenir en cas de sinistre constituent des actions efficaces pour limiter les conséquences d'un accident ou d'un cataclysme.

> La procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb

> Que faire en cas de découverte d’un engin explosif ? - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,33 Mb

> La liste des organismes agréés pour assurer des formations de secourisme dans le Territoire de Belfort - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb