MANIFESTATIONS DES GILETS JAUNES

 
 
MANIFESTATIONS DES GILETS JAUNES

Sophie Elizéon, préfète du Territoire de Belfort, a reçu en audience une délégation des gilets jaunes du département les 1er et 11 décembre 2018.

A cette occasion, des participants au mouvement social ont pu énoncer leurs revendications. Madame la préfète a proposé une méthode de travail concertée, acceptée par les représentants :

  • prioriser les revendications
  • développer un argumentaire
  • anticiper les modalités opérationnelles des propositions formulées

Une nouvelle audience sera programmée dès lors que les 3 à 5 revendications prioritaires auront été identifiées et affinées.

La feuille de route locale ainsi rédigée sera transmise au gouvernement, et pourra nourrir le grand débat national voulu par le Président de la République, aux côtés des mesures immédiates annoncées pour répondre à l’état d’urgence économique et social.

À l’urgence économique et sociales’ajoute désormais l’urgence attentat. La posture Vigipirate urgence attentat, décrétée à la suite de l’attentat perpétré à Strasbourg, engage les forces de sécurité du pays. La sécurisation des fêtes de fin d’année, partout en France, doit être maximale et la lutte contre le terrorisme une priorité absolue.

Dès lors, compte tenu des annonces à effet immédiat faites par le président de la République lundi, du dialogue déjà engagé et du grand débat national à venir, Madame la préfète appelle les manifestants à faire preuve de responsabilité.

En plus de l’empathie avec les familles funestement touchées que nous éprouvons toutes et tous, il serait préjudiciable que leurs actions mobilisent les forces de l’ordre sur des préoccupations routières ou de maintien de l’ordre dans ce contexte.

Madame la préfète rencontre ce jour les maires des communes sur lesquels des lieux de rassemblement se sont implantés depuis le début du mouvement social, afin de solliciter le retrait des installations déployées sans autorisation sur le domaine public (cabane, abri, etc.). Ces installations sont dangereuses tant pour les usagers de la route que pour les manifestants eux-mêmes. Elles ont pu récemment s’embraser ou être déplacées sur les chaussées à cause du vent.

> Communiqué de presse Manifestations GJ 12 déc 2018-2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb