Le plan hiver 2019-2020 _ Comité de pilotage départemental

 
 
Le plan hiver 2019-2020 _ Comité de pilotage départemental

David PHILOT, préfet du Territoire de Belfort, a présidé le comité de pilotage départemental du plan hiver.

Qu’appelle t-on le « plan hiver »?

Le plan hiver, ou dispositif de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux des vagues de froid*, recense les actions à mettre en œuvre pour prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux des vagues de froid, compte tenu d’une part des caractéristiques de la vague de froid et d’autre part des populations vulnérables, en particulier les populations précaires, isolées ou sans domicile.

Les personnes les plus vulnérables au froid sont les enfants, personnes âgées, personnes présentant des pathologies chroniques (cardiovasculaires, respiratoires, endocriniennes), personnes ne pouvant pas se protéger du froid, personnes qui travaillent en extérieur.

Quel est le bilan pour la période hivernale 2018-2019 ?

Pour les personnes sans domicile exposées au froid, 204 personnes qui ont pu être hébergées (majoritairement des hommes) et qui ont pu bénéficier d’une évaluation sociale. C’est le fruit du travail conduit par les acteurs de la veille sociale que sont le SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation, le 115 et les maraudes. A l’issue de la période, près de la moitié de ces personnes ont trouvé une solution : soit d’hébergement (22%), soit de logement (7%), soit auprès de tiers (6%) soit en structures d’accueil des demandeurs d’asile (11%).

L’agence régionale de santé a assuré la veille sanitaire ainsi qu’une campagne de communication sur les risques sanitaires et entre autres la grippe (plan de vaccination) et le monoxyde de carbone (plan d’information). Seulement 51 % des personnes âgées de 65 ans et plus et 29,2 % des personnes à risque de moins de 65 ans se vaccinent contre la grippe.

Quelles sont les mesures de prévention prises dans le Territoire de Belfort ?

Le plan hiver 2019 - 2020 reconduit les principales mesures réalisées l’an passé, avec une veille sanitaire et sociale.

Pour les personnes sans domicile, une maraude se déplace tous les jours depuis le 4 novembre et jusqu’au 31 mars, de 20h à 23h avec la mobilisation de professionnels de la Fondation de l’Armée du Salut et en renfort à compter du 1er décembre des bénévoles de la Croix-Rouge et de l’Association Départementale de Protection Civile. Il est à noter l’augmentation des capacités d’hébergement d’environ 40 places dans le cadre du dispositif hivernal d’hébergement d’urgence (cf CP du 31/10/2019).

115

> Communiqué de presse plan hiver - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,39 Mb