Cérémonies d'accueil dans la citoyenneté

Cérémonie d'accueil dans la citoyenneté du 19 octobre 2020

 
 
Cérémonie d'accueil dans la citoyenneté du 19 octobre 2020

Lundi 19 octobre 2020, Jean-Marie GIRIER préfet du Territoire de Belfort, a accueilli 9 nouveaux concitoyens dans la maison de l’État, originaires de 8 pays différents (Mexique, Bosnie-Herzégovine, Chine, Sénégal, Allemagne, Maroc, Irlande, Congo) et résidant dans 5 communes du Territoire de Belfort (Belfort, Delle, Denney, Foussemagne, Petitefontaine).

Au cours de cette cérémonie, ces 9 nouveaux citoyens français se sont vus remettre personnellement un livret d’accueil qui contient la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, les paroles de l’hymne national français, un extrait de la Constitution de 1958, leur certificat de nationalité française et un masque aux couleurs de notre emblème national, confectionnés spécialement pour l'occasion, par le collectif « couturières solidaires du Pays de Montbéliard ».

Cette cérémonie d’accueil dans la citoyenneté, organisée en format restreint et dans le strict respect des mesures sanitaires en vigueur, est la première cérémonie qui se tient dans le département depuis le début de la crise sanitaire mais au total 70 dossiers de naturalisations ont été traités depuis le début de l'année par les services de la préfecture qui ont procédé, pour les naturalisés, à une remise du « livret d’accueil » au cours d’un accueil républicain individuel en préfecture.

La participation des élèves des établissements scolaires du Territoire-de-Belfort a été rendue possible de manière « dématérialisée » grâce à la diffusion d’un film réalisé par les élèves du collège Jules Ferry autour des valeurs de la République et à la mobilisation de l’Éducation nationale.

La nationalité française confère aux nouveaux citoyens un certain nombre de droits et devoirs qu’ils s’engagent à respecter :

  • droit de vote,
  • accès aux concours de la Fonction Publique,
  • engagement à vivre dans le respect des valeurs de la République (liberté, égalité, fraternité mais aussi laïcité, égalité entre les femmes et les hommes),
  • ou encore l’obligation de se soumettre aux lois françaises.

Devenir français, ce n’est pas seulement un acte administratif, c’est un engagement personnel profond. C’est tout le sens de cette cérémonie.

> Dossier presse CADC - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,49 Mb