Renforcement des mesures de restrictions des usages de l'eau dans le Territoire de Belfort - Niveau II sécheresse - Alerte renforcée

 
 
Alerte renforcée sécheresse - niveau 2

Le département est en restriction de niveau 1 depuis le 11 juillet 2019. Il passe en restriction de niveau 2 par l'arrêté préfectoral n°90-2019-07-25-002 à compter du 25 juillet 2019 pour 3 mois, ou et jusqu'à nouvel ordre.

> Communiqué de presse sécheresse alerte renforcée - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Le comité départemental de suivi de la sécheresse s'est réuni le 25 juillet 2019 sous la présidence de Magali Martin, directrice de cabinet de la préfète, pour dresser le bilan à la mi-été de l'état de la ressource en eau dans le Territoire de Belfort. La presse a été reçue à l'issue pour l'information du grand public.

IMG_4597 v2

point presse à l'issue du comité départemental de suivi de la sécheresse

Eu égard aux constats unanimes d'aggravation, le niveau 2 - alerte renforcée est déclenchée par arrêté préfectoral :

> Arrêté alerte renforcée sécheresse niveau 2 25 juillet 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,05 Mb

 Ce niveau d'alerte renforcée implique les interdictions suivantes :

  • L’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles équipées d'économiseurs d'eau (lance haute pression) ou système de recyclage (*) pour le lavage des véhicules
  • Le remplissage des piscines privées existantes y compris les piscines démontables, à l'exception :
    • de la première mise en eau de piscines et bassins « enterrés » en cours de chantier dont la réception ne pourra être effectuée qu’après remplissage.
    • du remplissage des piscines et bassins d'une capacité inférieure à 2m3.
    • de la mise à niveau nocturne, nécessaire pour la sécurité de l’installation et des dispositifs de filtration.
  • Piscines ouvertes au public : remplissage et vidange soumis à autorisation.
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés et des jardins d’agrément. Demeurent autorisé entre 20h et 8h l’arrosage des plantes en pot (jardinières / balconnières) et des potagers.
  • L’arrosage des terrains de sport et des terrains de golf. Seuls l’arrosage des « greens » et des stades enherbés demeure autorisé de 20h à 8h, une fois par semaine, avec affichage des dates prévues sur site et tenue d’un cahier d’enregistrement précisant les horaires d’arrosage, les surfaces concernées et les volumes apportés. Ce registre devra être présenté en cas de contrôle.
  • L’arrosage des pistes de chantiers est limité au strict nécessaire pour des raisons de santé publique (**).
  • Le nettoyage des pistes d’athlétisme, des tribunes et des équipements de loisirs.
  • Le lavage des voiries (**). En cas d’impératif sanitaire, le lavage ne pourra être effectué qu’au moyen de balayeuses / laveuses automatiques.
  • Le lavage des terrasses, toitures et façades, sauf s’il s’agit de travaux programmés non reportables, ou si ce lavage est imposé par un impératif sanitaire (**).
  • L’alimentation des fontaines publiques qui doivent être fermées lorsque cela est techniquement possible. Des points d’eau potable peuvent être mis à disposition, sous réserve d’être munis d’un système de type « robinet poussoir » afin de ne pas couler en permanence.
  • Le lavage des réservoirs AEP et les purges des réseaux, dans le cadre de la gestion du réseau eau potable ,sauf dérogation sanitaire (**), et les essais de débit sur poteaux incendie, sauf nécessité de service.
  • Les opérations de maintenance et de gestion des systèmes d’assainissement pouvant entraîner une dégradation du niveau de rejet, sauf si elles sont indispensables au bon fonctionnement du système d'assainissement et après accord du service de police de l'eau

Consulter notre tableau récapitulatif des restrictions à respecter en cas de sécheresse , selon le niveau de gravité :

sécheresse

Il est rappelé à chacun, citoyens et collectivités, la nécessité de maintenir une grande attention et d’éviter tout gaspillage d’eau, notamment :

- en limitant les prélèvements d’eau pour préserver les écoulements des rivières et l’écosystème qu’elles abritent,

- en évitant les usages non indispensables et en différant les travaux quand cela est possible.

- en limitant les rejets dans les cours d’eau, qui ont un fort impact compte tenu des faibles débits,

et plus généralement en adoptant un comportement responsable et économe en eau.

Consultez notre plaquette sur le bon usage de l'eau !