Mobilisation pour l'emploi, la transition écologique et numérique

 
 
Mobilisation pour l'emploi, la transition écologique et numérique

Le 25 avril dernier, le Président de la République a voulu que soit organisée une mobilisation nationale pour l’emploi, la transition écologique et numérique, déclinée dans les territoires. Les préfets de région se sont rapprochés ainsi des présidents de conseil régional pour organiser cette mobilisation avec les élus locaux, les partenaires sociaux et le monde associatif.

Plus de 3000 personnes ont ainsi été réunies pour travailler à cette mobilisation dans les régions. Elles ont travaillé sur six questions très concrètes pour trouver des réponses à des « angles morts » des politiques publiques et à des blocages qui font obstacle aux projets individuels ou collectifs.

Parmi les premier sujets identifiés figurent la garde d’enfants de chômeurs qui retrouvent un emploi, le transport d’apprentis vers leur lieu de stage ou encore la reprise d’études par un jeune.

Les préfets de région ont fait remonter leurs premiers diagnostics et leurs premières ébauches de plans début juillet. Il en ressort un certain nombre d’initiatives locales, dont certaines peuvent être dupliquées. Ces échanges ont permis de confirmer l’intérêt de la démarche territorialisée et du partage d’expériences, le travail dans les territoires se poursuit.

Le département du Territoire de Belfort affiche, d'une part un taux de chômage élevé, et d'autre part, des entreprises qui peinent à recruter.

Pour répondre au défi de l'emploi, Sophie Elizéon, préfète, a organisé le 4 septembre 2019 des ateliers de réflexion et de concertation réunissant les acteurs compétents dans les locaux de l'EPIDE de Belfort, afin de faire émerger des propositions opérationnelles, efficaces et innovantes qui seront transmises au préfet de Région pour alimenter la réflexion nationale.

Les 5 ateliers portent sur les chantiers suivants :

  • Être au rendez-vous de la forte demande d’apprentissage et de l’augmentation des inscriptions pour reprise d’étude sur Parcours Sup ;
  • Résoudre le problème des offres d’emploi non pourvues faute de compétences disponibles idoines ;
  • Lever les freins périphériques à la reprise de l’emploi (logement, garde d’enfants, mobilités) ;
  • Changer de dimension sur l'écologie du quotidien;
  • Accompagner la rénovation thermique des logements.
IMG_4816 format réduit