8 mars : Journée internationale des Droits des femmes

 
 
8 mars : Journée internationale des Droits des femmes

L’égalité entre les femmes et les hommes : grande cause nationale du quinquennat

L’égalité entre les femmes et les hommes a été déclarée grande cause nationale par le Président de la République le 25 novembre 2017. La journée internationale des femmes, le 8 mars, est l’occasion de faire le point sur les avancées obtenues et de dresser les perspectives permettant de rendre effective l’égalité acquise par les textes.

> Les chiffres clé des inégalités Femmes-Hommes 2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,51 Mb

Le ministère de l'Intérieur s'engage, pour ses 80 000 agents féminins, et s'est vu décerner le label égalité-diversité ! A la préfecture du Territoire de Belfort, toutes engagées !

IMG_1000

Retrouvez les manifestations organisées le 8 mars près de chez vous : carte interactive

Chaque année, le 8 mars est l’occasion de mettre en lumière l’engagement de l’État pour les droits des femmes.

L’égalité entre les femmes et les hommes est l’un des principes de la République. Il figure dans l’article premier de la Constitution du 4 octobre 1958 : « [La France] assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens […]. La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Cependant, malgré une stricte égalité en droit, les hommes et les femmes ne sont pas égaux en fait. Afin de réduire ces disparités, les services de l’État, au premier rang desquels la Délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité et le réseau de ses partenaires, mènent une action quotidienne en faveur de l’égalité.

Les lois successives l’ont en effet consacrée comme une politique publique transversale impliquant l’État comme les collectivités locales. Ainsi, une attention particulière est portée à la question de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines de l’action publique : éducation et formation, emploi et précarité, santé, culture, sports… Par ailleurs, des actions spécifiques sont entreprises dans le but d’atteindre cette égalité.

La journée internationale des femmes, le 8 mars, est l’occasion de faire le point sur les avancées obtenues et de dresser les perspectives permettant de rendre effective l’égalité acquise par les textes.

Inauguration de la salle de réunion Emilie MOTTET en préfecture

A l’occasion de la journée Sophie Elizéon, préfète du Territoire de Belfort, a procédé à l’inauguration de la salle Emilie Mottet, première salle de réunion de la préfecture à se parer du nom d’une femme, aux côtés des illustres Denfert-Rochereau ou encore Bartholdi.

Un évènement auquel a pris part l'ensemble du personnel de la préfecture ainsi que mesdames les maires du département conviées, en cette journée du 8 mars, à célébrer la mémoire d'Emilie Mottet, infirmière de guerre, féministe et résistante qui sera en 1945 la seule femme élue au conseil municipal de Belfort.

Retrouvez l'intégralité de la biographie d'Emilie MOTTET

> Biographie d'Emilie MOTTET - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

8 mars 2
8 mars 3

 

Conférence

Ce vendredi 8 mars s'est tenue en préfecture une conférence sur les "Femmes du Territoire de Belfort dans la Grande Guerre", proposée par les archives départementales et animée par M.Tamborini, directeur par intérim.
L'occasion de rappeler le rôle déterminant qu'ont joué les femmes durant la Première Guerre mondiale, en venant remplacer, dans les champs, les usines, les hôpitaux, les hommes partis au front.

> Les femmes du Territoire de Belfort dans la Grande Guerre - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,54 Mb

8 mars 19

Origine de la journée internationale des femmes

Créée en 1910 par l’Allemande Clara Zetkin, la journée des droits des femmes visait principalement, à l’origine, à rappeler la lutte en faveur du droit de vote des femmes et de l’amélioration de leurs conditions de travail. Elle devient une journée internationale reconnue par les Nations Unies en 1977, et par le gouvernement français en 1982.

C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes, de réfléchir sur les conditions de la femme dans le monde et de lutter contre les inégalités face aux hommes.

Le 8 mars c’est toute l’année !

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes est une journée historique, un temps partagé au-delà des frontières pour mettre l’accent sur les enjeux de l’égalité, défendre, mobiliser autour de ce principe fondamental pour la démocratie et la république.

C’est l’occasion de mettre en évidence l’implication des partenaires institutionnels et associatifs dans la défense des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Ainsi, chaque année, nous célébrons cette journée, symbolique de mobilisation, pour faire valoir les droits des femmes et faire progresser l’égalité.

Mais la mise en place de la politique des droits des femmes et de l’égalité ne se réduit pas seulement au 8 mars ou à sa semaine. En effet, « Le 8 mars c’est toute l’année ».

Le respect des droits entre les femmes et les hommes implique une mobilisation de la société française dans son ensemble ; l’action des services de l’État dans les territoires est donc prioritaire pour obtenir des résultats.

Cette politique partenariale se traduit par un travail quotidien de sensibilisation et de changement des comportements. Ce travail commence dès l’école, mais il doit être porté également au sein des familles, dans les entreprises, dans les médias et les associations, dans les institutions et dans les administrations. Il repose sur un partenariat étroit entre les services de L’État , notamment le secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, et les collectivités territoriales afin d’assurer sa mise en œuvre sur l’ensemble des territoires de la République.