EcoQuartiers

6éme campagne EcoQuartiers

 
 
6éme campagne EcoQuartiers

La 6ème campagne des EcoQuartiers est lancée !

Après le succès de la 5e vague d’ÉcoQuartiers en 2017 (près de 80 candidatures), la 6e campagne est lancée ! Les collectivités qui envisagent ce type d’opération peuvent désormais s’inscrire dans la démarche en allant directement sur la plateforme dédiée : http://www.ecoquartiers.logement.gouv.fr/

Cet outil en ligne a vocation à faciliter le processus de labellisation ÉcoQuartier en permettant aux porteurs de projets de candidater au label aux étapes 1, 2 et 3 (voir ces étapes en bas de l’article). La plateforme met également à disposition le guide de mise en œuvre de la labellisation (accessible sur l’espace « S’informer » du site) qui donne toutes les informations utiles aux candidats.

Un des objectifs majeurs de l’année dernière pour la démarche ÉcoQuartier était d’atteindre 500 ÉcoQuartiers en 2018, dont 30 % en milieu rural : ces objectifs ont été atteints. En 2018, la dynamique doit se maintenir voire s’amplifier.

En effet, l’article paru le 13 février 2018 sur le site intranet du Ministère de la Cohésion des territoires, met en avant les propos de Bruno Bessis, adjoint au chef de bureau de l’aménagement opérationnel durable (AD4) à la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages (DHUP) : « notre ambition est que les ÉcoQuartiers deviennent un standard de l’aménagement du territoire », explique-t-il, avec 100 nouveaux ÉcoQuartiers lancés chaque année.

Mieux vivre ensemble, qualité de vie, respect du patrimoine, créations d’emplois et de nouvelles filières, promotion des transports doux, lutte contre le changement climatique… telles sont quelques-unes des valeurs portées par les ÉcoQuartiers à diffuser largement sur l’ensemble du territoire. Pour atteindre le 1er objectif de généralisation des ÉcoQuartiers, « nous devons multiplier les partenariats », poursuit Bruno Bessis et particulièrement avec les régions qui mènent leur politique régionale d’aménagement. Il s’agit d’établir une vision commune et de réunir nos forces.

Autres objectifs de cette 6e campagne : travailler sur le coût global de ces dispositifs, « notre conviction étant que l’aménagement durable ne coûte pas plus cher » et… toujours et encore associer les citoyens. « C’est une des constituantes majeures de la démarche mais il faut aller encore plus loin », insiste Bruno Bessis.

Et pour que 2018 soit encore un succès, les services sont mobilisés. En administration centrale, le bureau AD4 est là pour animer et piloter la démarche, c’est-à-dire développer la plateforme, produire des guides et organiser des séminaires et autres événements visant à promouvoir la démarche, ou encore pour mettre en place un programme de formations à l’attention des collectivités et des services de l’État. L’an dernier par exemple, un séminaire organisé autour d’une vingtaine d’ateliers s’est adressé à 400 participants, collectivités, associations, aménageurs…

Les services déconcentrés sont eux aussi mobilisés : certes les collectivités peuvent désormais déposer leur projet directement sur la plateforme en ligne, mais les DREAL et DDT valident la 1ère étape de la candidature, une fois la charte signée, puis organisent elles aussi des événements au niveau local, par exemple des journées thématiques avec visites d’un ÉcoQuartier, etc. Objectif : faire des émules !

Concernant le département du Territoire de Belfort, les porteurs de projet sont invités à prendre contact avec le service compétent de la Direction Départementale des Territoires, via l’adresse électronique suivante : ddt-sacst@territoire-de-belfort.gouv.fr

Source : article relatif à la 6ᵉ campagne de labellisation ÉcoQuartier, publié le 13 février 2018 sur le site intranet du Ministère de la Cohésion des territoires.

Les 4 étapes des ÉcoQuartiers

Label ÉcoQuartier – étape 1 : L’ÉcoQuartier en projet

- Le label ÉcoQuartier – étape 1 est obtenu par la signature de la charte ÉcoQuartier par les élus et leurs partenaires pour le projet concerné. Cette étape correspond au démarrage de la phase d’étude du projet.

Label ÉcoQuartier – étape 2 : L’ÉcoQuartier en chantier

- Une fois les études achevées et le chantier engagé, une expertise du projet est réalisée pour vérifier la conformité du projet à la charte ÉcoQuartier.

- Le label ÉcoQuartier – étape 2 est délivré par la commission nationale ÉcoQuartier sur proposition de la commission régionale, après présentation des conclusions des experts.

Label ÉcoQuartier – étape 3 : L’ÉcoQuartier livré

- Lorsque l’ÉcoQuartier est livré (ou quasi livré), une expertise est réalisée pour l’obtention du label ÉcoQuartier – étape 3.

- Le label ÉcoQuartier – étape 3 est délivré par la commission nationale ÉcoQuartier sur proposition de la commission régionale, après présentation des conclusions des experts.

Label ÉcoQuartier – étape 4 : L’ÉcoQuartier confirmé

- Trois ans après la livraison de l’opération et après l’obtention du label – étape 3, la collectivité mesure la tenue de ses engagements dans le temps, la façon dont les usages projetés sont appropriés par les usagers du quartier. Elle présente également la façon dont les pratiques d’aménagement ont évolué au sein de la collectivité, au-delà du périmètre opérationnel du quartier.

- Cette étape s’appuie sur la mise en place d’une démarche d’auto-évaluation associant les habitants et usagers du territoire, et tournée vers l’amélioration continue (à l’échelle du projet, et dans les pratiques au-delà, sur le territoire de compétence de la collectivité).

- Le label ÉcoQuartier – étape 4 est délivré par la commission nationale ÉcoQuartier sur proposition de la commission régionale, après présentation des conclusions des experts.

Pour plus d’informations sur le label ÉcoQuartier, rendez-vous sur la plateforme dédiée :

> http://www.ecoquartiers.logement.gouv.fr/