Communiqué de presse - Information

Fête de l'Aïd-el-Kébir

 
 
Fête de l'Aïd-el-Kébir

Célébration de la fête religieuse musulmane de l’Aïd-el-kébir - Respect du cadre législatif et réglementaire de l’abattage rituel

L’État, respectueux du profond attachement des Musulmans à l’accomplissement de l’abattage rituel, a adopté des dispositions législatives et réglementaires qui concilient santé publique, protection animale et respect de l’environnement.

Un guide pratique , fruit de la concertation entre les représentants du culte musulman et les pouvoirs publics, a été rédigé pour sa bonne organisation.

Depuis plusieurs années, un abattoir mobile agréé était installé dans le Territoire de Belfort dans ce cadre.

Alors que la fête de l’Aïd-el-kébir sera célébrée aux alentours du 20 août 2018, l’Association pour la gestion d’un abattoir temporaire (AGAT) a informé les services préfectoraux que cette initiative ne pourrait pas être reconduite en 2018 dans notre département, en raison de commandes insuffisantes de moutons. Il sera fait appel à l’abattoir mobile de Mulhouse pour honorer les commandes des fidèles passées dans les délais communiqués par l’AGAT.

Sophie Elizéon, préfète du Territoire de Belfort, souhaite rappeler que l’abattage rituel s’effectue impérativement et uniquement en abattoir, dans un souci sanitaire pour les consommateurs. Des dispositions pénales permettent de sanctionner le non-respect de l’ensemble des obligations en matière d’abattage d’animaux (cf. tableau en page 2.).

La plus grande vigilance des services de l’État concernés se concentrera sur les sites d’abattages clandestins et le relevé d’infractions liées, en lien avec l’autorité judiciaire.

> Communiqué de presse fête de l'Aïd el kebir abattoir 10 août 2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,23 Mb